Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 08:40

 

 

Une fois n'est pas coutume, le dossier "Première de couverture" est cette-fois aussi une avant-première, puisque l'album consacré (Prométhée t.01 : Atlantis, édité chez Soleil) ne parait que le

 26 Novembre 2008...

 

Christophe Bec se livre à un jeu de questions-réponses concernant la génèse de ce projet et bien sur de la couverture de ce premier opus encore mystérieux.

 

 

 

 

 

- Histoire, mythe, mythologie : l'histoire de l'album Prométhée semble conjuguer ses trois notions... Histoire, Science-Fiction et... voyage dans le temps ?

 

 

  D'emblée j'écarte une des notions citées : l'Histoire. Même s'il y a une introduction dans ce premier tome à l'époque des conquistadors, ma série est avant tout un récit contemporain, légèrement futuriste même devrais-je dire, puisque les évènements se déroulent en 2019. Ensuite oui, il y a un aspect mythologique lié, comme le titre l'indique, à Prométhée, mais ce ne seront que des saynètes qui viendront par intermittences, disséminées tout au long des albums. Quant au voyage dans le temps, ce n'est pas du tout la question de la série. Alors sans doute pouvons-nous appeler ça de la Science-Fiction, quoique, l'Anticipation serait peut être le terme le plus adapté. Mais finalement, je crois que Prométhée ne s'inscrit pas à proprement parler dans un genre clairement défini, pour moi il est plutôt au carrefour de genres comme le film Catastrophe ou le récit d'Anticipation.

 


- Prométhée : un titre évident ? La métaphore de la connaissance (et du pouvoir de création/destruction donné aux hommes) a dû sérieusement titiller un Ch. Bec démiurge de sa création et de la série, reprenant même le crayon pour cette nouvelle aventure...

 

 

Alors bien-sûr, je ne peux pas déjà dévoiler la raison de ce titre, mais bien-sûr le thème de la série est lié au mythe de Prométhée. J'ai en effet été sensibilisé dès mon plus jeune âge à la mythologie grecque au travers d'un livre de vulgarisation écrit par Michael Gibson intitulé « Les plus belles histoires de la Mythologie » et magnifiquement illustré par Giovanni Caselli, cet ouvrage m'a marqué à jamais, et est clairement devenu le déclencheur de mon envie sur la série Prométhée. Ensuite, si j'ai repris le crayon sur cette série, c'est suite aux ennuis financiers des Humanos (Notes : Les Humanoides associées) et ma décision d'arrêter (momentanément) le dessin, il fallait que je me relance sur un projet ambitieux, ne serait-ce que financièrement. L'histoire de Prométhée me trottait déjà dans la tête depuis un petit moment, je l'avais même « pitchée » à l'époque à mon directeur de collection aux Humanos qui avait été bien accroché par le thème central de cette histoire. Lorsque j'ai signé chez Soleil, je me suis orienté naturellement vers le développement de ce récit. En fait, je me le suis un peu taillé sur mesure, allant ce vers quoi je pense être mes forces.

 


 - Prométhée et l'hybris humaine : un récit mettant en scène la survie de la Terre (écosystème) ou strictement celle de l'Humanité ?

 

 

Celle du l'Humanité, mais une Humanité sans doute condamnée par le traitement qu'elle inflige à sa planète entre autres, et qu'elle s'inflige à elle-même. Mais ce n'est pas un récit écologique comme peut l'être Carthago (avec Eric Henninot, Humanoïdes Associés) par exemple. Le questionnement est tout autre.

 


- La couverture : Prométhée subi déjà la vengeance divine : le temps semble donc compté pour l'Humanité ?

 

 

Oui, en effet, une suite d'évènements planétaires qui se produisent tous les jours à 13 heures 13 semblent peu à peu menacer l'Humanité, ces terribles évènements sont là comme des présages. La question est : qui ou quoi est derrière tout ça ? D'autant plus qu'un de ces évènements n'est finalement pas si destructeur que cela, ce serait même l'inverse...

 

 

 

- Une explication du processus de maturation de cette couverture ?

 

 

 La réalisation d'une couverture est un exercice que j'affectionne tout particulièrement et dans lequel je crois être plutôt à l'aise. Mais ici, je voulais un peu renouveler mes visuels, me remettre en question, tenter autre chose. Le premier changement est que c'est un traitement en couleur directe, une peinture réalisée sur Photoshop contrairement à celles que j'avais réalisé précédemment qui étaient toutes au trait. Au niveau de la composition même, je voulais quelque chose de plus complexe que sur la série Sanctuaire qui fonctionnait sur un même mode assez simpliste : un personnage en petit dans un décor immense et inquiétant. Ici, je voulais que plusieurs messages passent : je voulais montrer une représentation de Prométhée enchaîné, la notion de temps, la notion de l'espace, les mauvaise présages et la menace sur l'Humanité.


 

 

 

 

 

  Pour la représentation de la menace je me suis très vite orienté vers une ville dévastée, même s'il n'y a pas de catastrophe d'une telle ampleur dans le tome 1. Finalement, j'avais là mon augure, le mauvais présage qui plane sur l'Humanité, une possible annonce d'un futur proche, une scène terrible que l'on retrouvera dans les tomes suivants. Pour le bas de l'image je me suis donc largement inspiré de photographies du World Trade Center après le 11 Septembre, cette catastrophe est dans tous les esprits et c'est cette représentation là que j'ai voulu capter (voir photos 1 et 2).

 


 

 

 

 Pour le temps et l'espace, je me suis naturellement orienté vers une horloge astronomique, celle de la ville de Berne (voir photo 3). Un temps, j'ai pensé intégrer le fameux mécanisme d'Anticythère (voir la reconstitution actuelle en photo) dont il est question dans l'album, mais finalement je ne l'ai pas trouvé assez parlant au niveau visuel. Je tiens à préciser quelque chose sur ce mécanisme, même si Prométhée peut être définie comme une série de Science Fiction, je ne me suis pas attaché sur cet objet à une vision scientifique de la chose, mais à une approche plus romanesque, d'autant que les dernières découvertes scientifiques viennent infirmer ce que j'avance dans mon récit, mais peut importe, l'important ici est d'amener du rêve, du possible.

 

 


 

 

 

  Dans l'album, une grosse partie du récit mythologique est réalisée d'après des tableaux de grands Maîtres que j'ai redessinés (exercice difficile mais passionnant). Il en est de même pour la représentation de Prométhée en couverture, réalisée d'après un tableau dont je ne suis par contre pas parvenu à identifier l'auteur. Je laisse les lecteurs éventuellement découvrir de quel tableau il s'agit.


  Après, toute la difficulté était d'intégrer tous ces éléments, de les composer, d'en faire une illustration équilibrée avec de l'impact. Et là, ça n'a pas été une chose aisée.

 


  Mais reprenons les choses dans l'ordre, ce visuel ne s'est pas imposé d'emblée, j'ai tout d'abord réalisé 3 roughs qui n'avaient rien à voir avec le visuel actuel.


  Le premier (rough 1) intégrait Prométhée et l'horloge astronomique uniquement, ce projet manquait d'impact et la notion de menace qui planait sur l'humanité était absente.

 


 

 Le second projet (rough 2) était plus convaincant, plus d'impact, plus inquiétant, mais peut-être trop métaphorique ou philosophique.

 

 


 Le troisième projet (rough3) quant à lui était un beau dessin mais uniquement centré sur Prométhée, donc pas assez de choses dites.

 

 


 

 C'est finalement en m'orientant vers un mixage de toutes les notions que je voulais intégrer dans cette couverture que la lumière est venue.


 On notera deux versions différentes de la couverture (voir comparatif), une version plus neutre des couleurs sur Prométhée et plus bas dans l'image, qui ne le faisait pas assez ressortir et qui déséquilibrait un peu l'image en écrasant trop le bas (voir illustration finale).

 

 

 

 

- Merci pour toutes ces précisions.

 

 

 

 

Phil. Tomblaine

 

 

Interview et visuels reproduits avec l'accord de l'auteur.

 

 

Dossier pédagogique à venir dès la sortie de l'album

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : C'est en couverture !
  • C'est en couverture !
  • : Analyse et décryptage de couvertures d'albums de BD (par Philippe Tomblaine)
  • Contact

Mes ouvrages !

Retrouvez mes différents ouvrages déjà publiés avec le lien suivant :

 

logo-amazon1.jpg

 

     

    

  

  

      

 

  

    

 

 

Recherche

Nombre de Découvreurs