Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 09:35

DOSSIER PEDAGOGIQUE

 

Le Tour du monde

en 80 jours

 

Loïc Dauvillier et Aude Soleilhac

 

Ed. Delcourt, 2008 et 2009. 

  couv1.jpg

   

 Dossier téléchargeable (format PDF) : http://dl.free.fr/tCW6lfqGZ



L’intrigue en résumé :

 

Volume 01 (Février 2008) : En 1872, à la suite d’un article affirmant qu’il est possible de faire le tour du monde en 80 jours, Phileas Fogg parie avec ses amis londoniens du Reform Club qu’il parviendra à effectuer cette performance. Le soir même, il se lance sur les routes en compagnie de son nouveau domestique, Passepartout. Mais le périple sera semé d’embûches, à commencer par un mandat d’arrestation lancé par l’agent Fix. Gageons que ce dernier ne parviendra pas à stopper cette formidable course contre la montre ...


Volume 02 (Février 2009) : Pour Fogg, tous les moyens sont bons afin de remporter son pari. À peine le train stoppé qu'il loue un éléphant pour poursuivre sa route vers Calcutta. Aucun retard ne dérange le programme du gentleman qui n'est pas sans avoir prévu l'éventualité de certains obstacles. Pourtant, la rencontre d'une certaine Mrs Aouda laisse entrevoir que le flegmatique Fogg n'est pas infaillible...



Questionnaire pour les élèves :


La couverture d’une B.D. comporte deux messages : l’un écrit, l’autre dessiné.

 

NIVEAU 1

 

-        Quel est le titre de cette série et celui-ci vous évoque-t-il un roman connu ? Quel est le sujet principal du roman de Jules Verne ? Le scénariste et l’illustrateur sont-ils deux personnes différentes ?

 

-       Les noms de l’éditeur et de la collection apparaissent-ils ?

 

-        Que représente dans chaque cas l’illustration principale ? Décrire notamment les personnages, l’époque, l’ambiance générale. A quel genre littéraire associez-vous ces couvertures ?

 

-       Quelles sont les couleurs dominantes de ces couvertures ?

 

-       Quelles informations supplémentaires donne éventuellement l’image, en complément du nom de la série?

 

 

NIVEAU 2

 

-        Une couverture cherche à suggérer une histoire. D’après ces titres et ces visuels, imaginez en quelques lignes quel pourrait être le récit de ces albums.

 

-        Trouvez le rapport le plus évident entre le titre et l’illustration.  Quels détails peuvent indiquer un récit du genre «Aventure» ou « récit de voyage» (chercher au besoin la signification de ces termes)?

 

-        Recherchez une courte biographie de Jules Verne. Quels sont ces romans les plus connus ? En quoi influence-t-il des générations d’auteurs et de récits ?

 

-        Cherchez la définition des termes Epoque victorienne et majordome/domestique

 

-        Ces couvertures vous donnent-elles envie de lire dans chaque cas la B.D. ? Pourquoi ? En quoi peut-on dire que la couverture est la « vitrine » d’une B.D. ?

 

 

NIVEAU 3

 

-       Essayez de décrire l’atmosphère de ces couvertures. «L’ambiance» générale vous parait-elle lourde ou légère ? Explicitez vos choix.

 

-       Faites des recherches sur le thème des Voyages Extraordinaires ; tentez de trouver ou de dessiner une carte du périple de Phileas Fogg, en décrivant les différents moyens de transports utilisés.

 

-      Comparez ces couvertures avec les illustrations originales contenues dans le roman, ainsi qu’avec les diverses couvertures de livres et affiches de films inspirées par Le Tour du monde en 80 jours.

 

 

·     Lecture et analyse de la couverture :

 

 Ecrit en 1872, paru en roman-feuilleton la même année dans le journal Le temps, puis édité au format livre en 1873 chez le célèbre éditeur Hetzel, Le Tour du monde en 80 jours demeure encore  à ce jour le roman le plus célèbre de Jules Verne (1828 - 1905). Il fera l’objet d’une adaptation théâtrale dès sa parution, puis sera repris au XXème siècle, notamment par le 7ème Art.

  

 Le lecteur d’alors comme celui d’aujourd’hui ne se contentera pas de voir dans le pari de Phileas Fogg la simple volonté de voir triompher l’avènement du modernisme, en une révolution des transports justement rendue possible par la Révolution Industrielle ou le percement du Canal de Suez (1869). Le récit vernien constate cette modernité mais subjugue la réflexion par le biais d’une lutte permanente des valeurs : le temps, c’est de l’argent, mais ce matérialisme n’interdit ni l’honneur, ni le flegme britannique ni le respect des peuples rencontrés et pays traversés. Récit à fort valeur initiatique, ce périple circumterrestre s’appuie sur le conditionnement de l’Homme à l’Histoire et à la Géographie, au Temps et à l’Espace qui sont les siens.


002.jpg 


Frontispice de l'édition originelle de 1873 (Gravure par De Neuville et Benett).
 



 La couverture du tome 01 du Tour du monde en 80 jours rompt avec l’imagerie traditionnellement liée aux Voyages Extraordinaires : point ici, comme sur le frontispice de l’édition de 1873, de héros contemplant un lointain paysage, d’animal étranger, de mappemonde ou de moyens de transports, points d’ancres, de boussoles ou de compas… Ces détails aventureux et exotiques, introduits auprès du texte originel par les gravures d’Alphonse de Neuville et Léon Benett, disparaissent au profit de la vision d’une rue passablement encombrée. La vue rectiligne et en légère plongée amène l’œil du lecteur au titre situé dans la partie inférieure du visuel, et contenant la référence au célèbre romancier. Le mot « monde » connotera ici sans difficulté autant la foule compacte que son exotisme, aidé en ce dernier sens par des couleurs brunes et terreuses associées au genre Aventure. L’œil du lecteur sera en outre attiré à la fois par une perspective s’ouvrant, en haut de page, sur un espace plus lumineux (en plein soleil), et en bas de page, sur la typographie blanche du titre.

 

couvTDM1-recherche.jpg

couvTDM1-encrage.jpg

couvTDM1-couleur.jpg

Travail de recherche, encrage et mise en couleurs pour le visuel du tome 1.



Dans cette rue arabo-égyptienne proche ou moyen-orientale (voir en haut de couverture les éléments architecturaux musulmans que sont le bulbe d’un minaret et la porte sculptée (iwan ou arc outrepassé)) , passante et commerçante (que les élèves devraient avoir du mal à identifier au premier abord comme arabe, égyptienne, voire indienne…), et dont on distingue les étals protégés du soleil par des tentures, le lecteur identifie enfin trois personnages européens : Phileas Fogg regardant sa montre de gousset, Passepartout tenant un sac et jetant un œil inquiet derrière son épaule, ainsi qu’un dernier homme semblant épier les deux premiers. C’est effectivement le cas puisqu’il s’agit de l’agent Fix, qui les suspecte d’un vol commis à Londres…

 

A un espace inattendu et inconnu, et faisant donc foncièrement obstacle aux héros, le dessin de couverture avance les deux chemins de résolution que sont le temps (la montre) et l’argent (contenu dans le sac de voyage). L’un et l’autre devront triompher de tout, pour une aventure qui reste à échelle humaine, les héros devant principalement faire acte de la marche du monde et aller de l’avant…

 

On approchera enfin ce premier visuel de la Peinture orientaliste (18ème et 19ème siècles), qui décline une vision occidentale d’un orient archétypal (architecture arabe, rue pittoresque, scène de chasse, harem, désert et oasis) puis, au 20ème siècle, un aspect plus ethnographique. Comparer ainsi ce visuel avec cette aquarelle de Louis Amable Crapelet (1822-1867), datée de 1858 et représentant la mosquée de Mounayed Sultan et une rue animée du Caire.

 

Crapelet.jpg

Rue du Caire (aquarelle de Louis Amable Crapelet - 1858).



  couv2.jpg



 La couverture du tome 02 change la donne en insistant sur l’omniprésence du danger et du mystère : Phileas Fogg a disparu de la scène tandis que Passepartout veille sur une femme (princesse) d’origine indienne. Un élément qui introduit du même coup une atmosphère féminine (l’Aventure et la découverte, la jungle, l’Inde, l’Asie et la Terre) et la potentialité d’une dramaturgie romantique. Si la vue est cette fois-ci frontale, on surprendra une nouvelle fois le regard inquisiteur de Passepartout, adressé cette fois-ci autant à une menace hors champ qu’au lecteur supposé omniscient (le lecteur sachant que les personnages sont « suivis » et suspectés). Ce geste dérobé, dédoublement de celui visible sur la couverture du premier album jette le doute sur le personnage : que sait-on au juste de lui ? Qui est le voleur de Londres ? Où est l’agent Fix ?

 

016.jpg

Gravure contenue dans l'édition originelle de 1873 (De Neuville et Benett).


 La luxuriance de la jungle isole les personnages mais évoque l’étouffement de la foule, sur le premier visuel : perdus au bout du monde dans un milieu qui n’est pas le leur, nos « aventuriers » se transforment en « explorateurs » et en « inventeurs » découvreurs. A leurs côtés dans ce Tour, les lecteurs en perçoivent les errances mais aussi les changements radicaux : le héros doit vaincre l’impérieuse nécessité de s’acclimater, de s’adapter et de franchir des paliers initiatiques … Passepartout, domestique et suiveur sur le premier visuel, est ici mis en avant dans un principe fondamental : ayant franchi un cap, il est désormais le chevalier servant au secours de la princesse en péril.

 

A propos de la genèse de ces couvertures, Loïc Dauvillier explique : 

 

 Concevoir une couverture est une étape difficile dans la réalisation d’un album. Les auteurs désirent une couverture artistiquement efficace, l’éditeur veut une couverture commercialement efficace.

La couverture est la vitrine du livre. Elle pourra attirer le regard et l’attention du potentiel client comme elle arrivera à le repousser. La réalisation d’une couverture ressemble à un exercice d’équilibre. Les auteurs et l’éditeur doivent pouvoir se retrouver dans la version finale.

 

Pour un scénariste, la position est encore plus délicate. Il ne réalise pas physiquement la couverture. Il peut proposer mais bon… voilà !

 

La couverture du tome 2 a nécessité  deux versions avant de tomber sur la bonne. Au départ, je n’étais pas enchanté par cette troisième proposition et puis, une fois le livre en mains, j’ai béni Guy Delcourt de nous avoir poussé à retravailler la couverture. Je l’aime bien cette couverture. De moi-même, je n’aurai pas été dans cette direction. Il a fallu un regard extérieur pour en arriver là…

 

 

 

  couvTDM2-recherche.jpg

couvTDM2-recherche2.jpg

  couvTDM2-recherche3.jpg

couvTDM2-recherche4.jpg

ex-libris-amiens.jpg
  Recherches de couvertures pour le visuel du tome 2. Le choix des auteurs s'était d'abord porté sur une thématique proche des gravures originelles (le "sauvetage" de Mrs.Aouda à la pagode de Pillaji) ; le dernier visuel a donné lieu à un ex-libris pour le Festival d'Amiens.



·     Pistes supplémentaires :

 

-      http://www.editions-delcourt.fr/catalogue/bd/le_tour_du_monde_en_80_jours_de_jules_verne_1 : pages consacrées à la  série sur le site des Editions Delcourt.

 

-      http://www.loicdauvillier.com et http://loicdauvillier.over-blog.com/ : site et blog de Loïc Dauvillier.

 

-      http://audesoleilhac.blogspot.com/ : blog d’Aude Soleilhac.

-      http://www.bdencre.com/index.php?2007/11/29/847-rencontre-avec-aude-soleilhac-dessinatrice-du-tour-du-monde-en-80-jours : interview d’Aude Soleilhac.

 

-      http://fr.wikipedia.org/wiki/Phileas_Fogg : article de l’encyclopédie Wikipédia consacré au sujet.

 

-      http://www.ebooksgratuits.com/ebooks.php?auteur=Verne_Jules : roman en version Ebook disponible en plusieurs formats. On contemplera sur la page suivante toutes les illustrations originelles : http://jv.gilead.org.il/rpaul/Le%20tour%20du%20monde%20en%2080%20jours/.

 

-      http://pagesperso-orange.fr/jules-verne/jules_verne.htm : analyse du roman par Lionel Dupuy (2001).

 

-      http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/jules_verne/ : exposition et site interactif réalisés par la Cité des Sciences.

 

-      http://jv.gilead.org.il/ : large portail consacré à l’œuvre de Jules Verne.

 

 

Dossier réalisé par Ph. Tomblaine.


Images toutes ©
Guy Delcourt Productions, Loïc Dauvillier et Aude Soleilhac, 2008 - 2009.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by philtomb - dans Déc'ouverte
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : C'est en couverture !
  • C'est en couverture !
  • : Analyse et décryptage de couvertures d'albums de BD (par Philippe Tomblaine)
  • Contact

Mes ouvrages !

Retrouvez mes différents ouvrages déjà publiés avec le lien suivant :

 

logo-amazon1.jpg

 

    

    

  

  

      

 

  

    

 

 

Recherche

Nombre de Découvreurs