Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 18:24

 Dans les pas du mythique Rahan, Emmanuel Roudier a su réinvestir avec brio le champ de la bande dessinée "préhistorique"  :  né en 1971, passionné d’archéologie, l'auteur se fera remarquer avec Le Cycle de Vo’hounâ pour lequel il reçoit en 2003 le prix BoDoï - Leclerc « Décoincer la bulle » lors du Festival d'Angoulême. Le travail d’Emmanuel Roudier (planches de bandes dessinées ou illustrations originales) fera par la suite l’objet de plusieurs expositions, notamment au Musée d’Archéologie Nationale de Saint- Germain-en-Laye en 2005, au Neanderthal Museum en Allemagne et au Musée de l’Homme en 2006 ainsi qu’au Musée National de Préhistoire des Eyzies en 2007. 
 Depuis 2007, E. Roudier a développé une nouvelle série, Néandertal, où l'on suit la quête d’un homme rejeté par son clan en raison de son handicap...

 Vous découvrez ici la genèse de la couverture du tome 2, Le Breuvage de vie, paru en septembre 2009.




 Voici un petite visite guidée pas à pas de la réalisation de la couverture de l'album. J'espère que ce topo vous permettra de comprendre et d'apprécier la manière dont je m'y suis pris pour peindre cette illustration, à l'ancienne ou "en traditionnel" comme on dit maintenant quand on ne peint pas sur photoshop ! J'espère surtout, si vous aimez dessiner et peindre, que ce "pas à pas" vous donnera envie vous aussi de vous essayer à la création de ce genre d'image. (si c'est le cas, n'hésitez pas à m'envoyer les résultats !)


Etape01


 Etape 1


 Il s'agit du tracé au crayon de l'image. Ce tracé est effectué d'après un croquis de mise en place (je vous l'épargne, ça n'apporterait pas grand chose ici), agrandi "aux carreaux" pour conserver au plus juste les bonnes proportions. Le croquis de départ est réalisé sur un papier A4, et l'illustration finale sur un lavis Vinci format "raisin" (50x65 cm, moins les marges).




Etape02


 Etape 2


 Je commence par ébaucher l'arrière plan, ici le ciel et l'horizon crépusculaire, ce qui va donner le ton, c'est à dire la note dominante colorée de l'image.


 

Etape03
 
 Etape 3


 Dans la foulée, je rectifie les teintes du ciel et esquisse une ébauche du volume des nuages. Une fois ceci fait, je place avec un pinceau assez large les grandes masses colorées sur les personnages et le reste du décor. J'essaie de faire en sorte que les personnages soient liés au décor par la couleur et graphiquement, tout en m'assurant qu'ils s'en détachent convenablement par le contour de leur silhouette, leur contraste propre et/ou leur teinte (comme l'homme en ocre rouge).

 


Etape04

 Etape 4


 J'effectue la mise en place des couleurs du personnage principal, en m'assurant là encore qu'il entre dans un groupe cohérent avec les autres personnages, et qu'il s'en détache bien pour venir au premier plan.

 


Etape05

 Etape 5


 Une fois que je suis à peu près satisfait de l'ensemble du groupe, je commence à modeler les personnages du second plan en venant placer les ombres et les teintes sombres de leur anatomie et de leurs vêtements.

 



Etape06

 Etape 6


 Je fais de même avec le personnage en premier plan. Notez que pour le moment je ne me soucie toujours pas du décor et de l'arrière plan.

 

Etape07

 
 Etape 7

 Je poursuis le modelé des personnages en venant poser des lumières sur leurs corps, leurs vêtements et leurs armes, et en ajustant leur contraste propre et le contraste général du groupe.

 

Etape08

 Etape 8


 Je finalise quasiment le modelé des personnages et il est alors temps de passer au décor. C'est le moment de venir peindre l'herbe et les buissons de l'avant plan avec des gestes libres et souples qui vont donner de la vie, de l'énergie, et éviter un effet "gazon". Quelques retouches seront nécessaires et il faut surtout savoir ne pas trop détailler au risque de voir la zone se figer, s'alourdir et devenir trop présente en regard de sa place dans la composition. Au besoin, une petite série de glacis vont venir corriger la teinte globale de l'avant plan et l'assombrir juste ce qu'il faut.



Etape09

 Etape 9


 Je m'attaque au décor du second plan, herbe, buissons et arbre mort. Le choix de la couleur violette pour rehausser s'impose pour contraster avec le vert sombre du fond et évoquer des buissons de bruyère, par exemple. Je commence également à définir le contour de l'arbre mort et son contraste, ce qui m'amène à éclaircir la couleur du ciel.

 

 



Etape10

 
 Etape 10

 Du coup, l'ébauche des nuées ne me plait plus et, tout en renforçant le contraste global de l'image en assombrissant la silhouette de l'arbre et en éclaircissant toujours le ciel, je tente une nouvelle approche des nuages, non plus comme un "toit" orageux, mais comme un horizon de cumulonimbus.

 

 

Etape11
 
 Etape 11


 Finalement ça ne me plait pas non plus. Le bleu du ciel vient trop contredire l'aspect crépusculaire du paysage. L'aspect des nuages, trop gras, risque de plomber la composition et de se raidir si je veux vraiment en détailler le volume et la lumière. Je reprends donc presque tout le ciel en recouvrant l'ancien avec un certain nombre de glacis, jusqu'à trouver la bonne teinte. J'opte pour un vert plus jaune qu'au début, (plus proche de mon esquisse colorée) et qui tranchera mieux visuellement par rapport à la couleur du ciel de la couverture du tome 1.

 

 

 

Etape12
 
 Etape 12


 Je décide au bout du compte de ne pas trop exagérer sur la dramatisation et calmer le ciel avec des cirrus, cirrostratus et cirrocumulus. Je finalise l'arrière plan du paysage avec la rivière marécageuse et m'assure que le tout donne bien une ambiance crépusculaire. Une fois que je suis certain que mon ciel ne bougera plus, il est temps de finaliser les contrastes et les contours, en commençant par l'arbre dont je reprends pas mal le dessin des branches et en finissant avec les personnages, que je retouche infimement ici et là (une petite accroche lumineuse sur l'angle du bloc d'oxyde de manganèse, par exemple).

 

 

 Une fois que le résultat est jugé satisfaisant, c'est le moment tant attendu de retirer les scotchs de protection, histoire de pouvoir présenter un original propre et net !

 

 

 


finale
 
 Etape 13


 Ceci étant, avant de déclarer "c'est fini", il convient de laisser passer au moins trois ou quatre jours, juste pour pouvoir poser sur l'illustration un regard reposé, à même de relever des faiblesses ou des oublis par-ci par-là que la fatigue aurait laissé filtrer. Quand, avec un peu de recul, on se dit qu'il ne faut surtout plus y toucher, c'est que le moment est venu de signer l'image et de ranger les pinceaux.





Liens annexes :

http://roudier-neandertal.blogspot.com/ : site de l'auteur.

http://roudier-neandertal.blogspot.com/2007/11/making-of-de-la-couv.html : making-of de la couverture du tome 1 de la série Néandertal.

http://www.editions-delcourt.fr/catalogue/bd/neandertal_1_le_cristal_de_chasse : page dédiée à la série sur le site des Editions Delcourt.


 Le dossier a été établi avec l'aimable autorisation de l'auteur : toutes les images lui appartiennent de droits et ne sauraient être reproduites sans son autorisation.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : C'est en couverture !
  • C'est en couverture !
  • : Analyse et décryptage de couvertures d'albums de BD (par Philippe Tomblaine)
  • Contact

Mes ouvrages !

Retrouvez mes différents ouvrages déjà publiés avec le lien suivant :

 

logo-amazon1.jpg

 

    

    

  

  

      

 

  

    

 

 

Recherche

Nombre de Découvreurs